QUI SUIS-JE ?

Je m’appelle Carole Duchêne et je suis née la même année que la sortie du premier cosmonaute dans l’espace 😉 Je suis institutrice depuis vingt-cinq ans. Si j’ai voulu devenir enseignante, c’était pour donner à chaque enfant toutes les chances de réussite scolaire et ce, malgré les obstacles et les inégalités pouvant se présenter dans leur vie. Je croyais aux valeurs de l’école publique et à l’égalité des chances pour tous.

Malheureusement, je me suis rendu compte, malgré mon investissement, mes engagements et mes bonnes intentions que les résultats n’étaient pas à la hauteur de mon désir le plus cher, celui que l’école soit réellement une chance de réussite pour tous.

Progressivement, les conditions de l’enseignement se sont dégradées :

  • La gestion des classes est devenue de plus en plus compliquée, 
  • Les formations professionnelles obligatoires que j’ai rapidement surnommé les «déformations professionnelles », à l’exception de quelques unes, tellement elles sont inappropriées aux réalités du terrain ;
  • Le manque de soutien de la part de certains de nos supérieurs hiérarchiques face aux difficultés quotidiennes auxquelles nous sommes exposés, sans soutien ni remède;
  • Pire encore, le changement incessant des programmes, leur progression et leurs contenus devenus indigestes auxquels nous avons l’obligation de nous adapter alors que nous n’avons même pas acquis le “savoir-faire” des précédents 
  • L’accumulation de lourdes responsabilités et de tâches administratives complexes sans compter les nombreuses heures de réunions stériles.

En 2013, je me retrouve seule à élever mes trois enfants. 

Pour pallier à mes obligations familiales, à mes corrections, à mes préparations et aux livrets scolaires, mes week-ends se transformaient en une véritable course contre la montre pour arriver le dimanche soir épuisée et, de toute évidence, en manque de sommeil. Repartir travailler le lundi matin relevait de la “haute performance”. Mes vacances étaient devenues d’une part, une cure de sommeil pour ne pas sombrer; d’autre part, je me replongeais dans mes projets de classes et de recherches de nouvelles pédagogies pour m’améliorer et être encore plus performante à la rentrée suivante. 

Mon fils ainé, déscolarisé pour « inadaptation » au système scolaire, ma fille s’engageant dans des études de sportive de haut niveau, je suis épuisée par des journées de plus de dix heures de travail auxquelles s’ajoutaient mes heures de “maman” et de “gestion de la maison”, j’ai voulu tout abandonner. 

Sans m’en rendre compte, JE NE VIVAIS PLUS ! JE SURVIVAIS ! En d’autres termes, JE MOURAIS A PETIT FEU !

Je décide alors de prendre du recul avec l’institution en m’offrant une année sabbatique et accompagner mon fils scolarisé à la maison.

Alors que je m’acharnais à chercher d’autres horizons et, persuadée que je ne voulais plus enseigner, ce sont mes amis qui m’ont poussée à la réflexion en me disant que trop d’enfants avaient besoin de mon savoir et de mon expérience. Des parents sont venus me confier qu’ils avaient besoin de mon aide pour soutenir leur enfant en difficulté et qu’ils n’avaient plus personne vers qui se tourner. 

Alors, petit à petit, je me suis mise à travailler, bénévolement, pour accompagner ceux qui avaient besoin d’aide. Je construisais des méthodes que j’avais acquises au cours de mon expérience et que j’adaptais à chaque enfant. Je rencontrais alors une femme magnifique qui proposait des ateliers Montessori dans un cadre exceptionnel et je passais des journées à observer comment elle aidait et soutenait des enfants déscolarisés pour non-adaptation au système traditionnel. 

Je voyais ces enfants REVIVRE, REPRENDRE DE LA LUMIERE PLEIN LES YEUX, DES PARENTS RETROUVER CONFIANCE EN EUX pour pouvoir s’investir positivement dans LA REUSSITE de leur enfant. 

Etonnée par mes propres résultats, je cherchais encore à me former en rencontrant d’autres professionnels qui n’avaient rien à voir avec l’Institution mais qui maitrisaient :

  • LES REGLES DE COMMUNICATION, 
  • DE L’INTELLIGENCE EMOTIONNELLE  
  • DE LA MOTIVATION.

J’ai suivi leurs formations et ce fut pour moi LA REVELATION !

Par manque de moyen financier, je devais reprendre mon job “alimentaire” mais mon cœur n’y était plus. LES VALEURS DE L’ECOLE N’ETAIENT PLUS LES MIENNES, je devais trouver une autre issue.

C’est alors qu’est survenu un autre incident important dans ma vie. Mon second fils, âgé de douze ans, est touché brutalement par un diabète insulino-dépendant. 

Je n’ai pas eu d’autre choix que de m’arrêter à nouveau pour le soutenir et l’aider dans la difficile épreuve qu’il traversait.

J’utilise mon temps « libre » pour suivre d’autres formations en neurosciences, de blogueuse Pro, de formatrice en ligne pour ouvrir ma propre école sur le web, c’est ainsi qu’est née « L’ECOLE DE CAROLE ». 

MON OBJECTIF :

SOUTENIR LES ELEVES ET LEURS PARENTS BLESSES par le système,

ACCOMPAGNER ceux qui souhaitent organiser “l’école à la maison”

PARTAGER mes connaissances, Mon SAVOIR- ETRE et mon SAVOIR – FAIRE aux Enseignants En Souffrance dans leur métier.

En participant à un séminaires de formation VIVRE DE SA PASSION, je fais de belles rencontres professionnelles initiatrices de motivation et de talents qui m’encouragent dans mon projet,  me soutiennent et m’aident dans mes démarches. 

Plus motivée que jamais, je poursuis mes formations en suivant des ATELIERS DE DEVELOPPEMENT PERSONNEL, en m’offrant l’aide d’UN COACH DE VIE, je m’enrichie quotidiennement en lisant de très nombreux livres spécialisés dans ce domaine et j’approfondie mes connaissances en NEUROSCIENCES et en KINESIOLOGIE. 

Grâce à des vidéos conférences qui m’ont apporté la preuve scientifique que ce que j’avais mis en place depuis de nombreuses années (et qui m’avait valu des remontrances par ailleurs de certains inspecteurs) était fondé, j’allais pouvoir, enfin, appliquer mes méthodes à mes élèves et les transmettre à d’autres enseignants sans douter de leurs valeurs et sans reproche possible. 

Mes résultats ont été impressionnants.

C’est pourquoi aujourd’hui, je souhaite poursuivre dans cette voie.

Sollicitée par de nombreux enseignants en quête d’un mieux être et d’un juste équilibre entre leur vie privée et leur vie professionnelle, je me suis lancée dans ce mini-programme intitulé « IT’S OK » pour soutenir et encourager gratuitement tous les enseignants qui souhaitent s’ouvrir à une autre vision de l’enseignement et contribuer ainsi à un monde meilleur. Si vous souhaitez rejoindre les 1 600 OKayeuses et OKayeurs de ce groupe, c’est par ici : https://www.facebook.com/groups/2077046755863899/

https://www.facebook.com/groups/2077046755863899/

JE VOUS SOUHAITE Á TOUS LA BIENVENUE SUR CE BLOG

MERCI DE VOULOIR CONTRIBUER À UN MONDE MEILLEUR 😉

CARO

VOUS POUVEZ AUSSI ME RETROUVER SUR FACEBOOK

POUR ME REJOINDRE SUR FACEBOOK

https://www.facebook.com/ecoledecarole/

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •